• Cibles mouvantes, clichés fixes

    Technique importée de l’expérience militaire dans le débat politique, la cible mouvante, combinée avec la manipulation des médias rend très turbulent le débat politique, tout en le vidant de l’essentiel de son sens par le manque d’approfondissement et le sacrifice des données « lourdes » du sujet au profit de petites phrases choc.

    Avantages, à défaut d’avoir un programme structuré et surtout acceptable par une majorité que l’on chercherait à rendre éclairée et lui apportant des véritables informations vérifiables sur tous les sujets, cette technique permet de créer un rideau de fumée permanent en escamotant la possibilité de cerner la position de la cible avec le moins d’erreur possible.

    Renforcée par des leurres, rôle pris dans les discours par des clichés fixes, cette méthode est redoutable en ce sens qu’elle rend difficile l’évaluation des arguments, sauf à prendre sur tout sujet le temps d’analyse et de réflexion que la responsabilité citoyenne exigerait, ce que le pêché mignon de notre époque, d’aller vite pour aller vite, rend difficile.

    Notre Président-Candidat est un expert indiscutable dans ces techniques et après avoir préparé le terrain, son entrée en campagne serait presque un modèle de la chose.

    Un des clichés fixes ayant sa préférence est l’immigration, cliché sur lequel il s’en donne à cœur-joie. Et sur lequel ses affirmations ne reposent pas sur la réalité constatée.

    D’abord par l’importance numérique de l’immigration. En Allemagne, par exemple, la population immigrée par rapport à la population totale est presque 50% plus importante qu’en France, sans que cela pose un problème à ce pays, dont on voudrait ces derniers temps, du moins en paroles, copier le modèle économique.

    Ensuite par l’amalgame trop souvent faite entre les immigrés et leurs enfants nés en France, sautant allègrement sur le concept fondamental du droit du sol pour définir la nationalité d’un individu.

    Enfin, par la désinformation sur la valeur économique que les immigrés représentent pour le pays, en mettant en exergue « LE » immigré tricheur -il y en a, comme dans toutes les catégories de la population- comme représentatif « DES » immigrés.

    C’est aussi absurde, mensonger, éloigné de la réalité que serait considérer TOUS les hommes politiques corrompus en mettant en exergue quelques-uns, -et oui, ils existent, tout camp politique confondu- réellement véreux. Ou déclarer tous les médecins immoraux en faisant une caricature de cette profession à l’aide de tel ou tel médecin effectivement loin de toute éthique professionnelle et plus soucieux de sa position sociale et ses rentrées économiques que du serment d’Hippocrate.

    Cette manière de procéder a pour le Président-Candidat l’avantage de détourner l’attention sur le fait que la ligne qu’il a essayé d’implanter sur ce sujet, dite « d’émigration choisie » est un échec.

    Cela évite aussi de trop laisser voir la profonde injustice des restrictions au regroupement familial, que l’on cherche à affaiblir en rendant de plus en plus compliqués les mariages mixtes.

    De même l’absurdité que représente le durcissement des conditions accordées aux étudiants étrangers en France. C’est une manière d’affaiblir le pays à court terme, ce que bon nombre de chefs d’entreprise cherchent à faire comprendre au gouvernement, et à long terme, c’est catastrophique, bloquant une des grandes filières pour faire connaître la France et ses possibilités scientifiques et techniques à l’étranger.

    L'avenir de la France et le dynamisme social et économique futurs, sans parler de l’Ethique défendue par notre pays depuis tant de siècles mérite mieux, sur ce sujet comme sur d’autres.

    Pour aller plus loin sur l’immigration: le démographe François Héran argumente  l’échec de l’immigration choisie, dans un texte publié in extenso par Alternatives Economique de mars 2012 (accès limité : ici) repris en partie par le Nouvel Observateur en accès libre : ici

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :